6 astuces pour rendre votre maison plus écologique

Home/Economie d'énergie, Habitat durable, Isolation/6 astuces pour rendre votre maison plus écologique

Pour faire des économies, pour protéger la planète ou encore pour apporter une plus-value à son logement, les raisons de vouloir rendre sa maison plus écologique sont aussi nombreuses que les solutions. Des travaux les plus importants aux astuces les plus simples, on vous dit tout !

1. Faire réaliser un audit énergétique

Audit énergétique Avant même d’entreprendre des travaux ou de vous lancer dans l’achat d’équipements coûteux, encore faut-il savoir où agir. Réalisé par un professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement), l’audit énergétique permet d’identifier les points faibles de votre logement et de bénéficier de conseils précis sur les travaux à entreprendre pouraméliorer ses performances énergétiques.

Le professionnel vous guidera également vers les différentes aides financières à votre disposition, en fonction de vos revenus et des travaux à réaliser.

2. Améliorer l’isolation

Travaux maisonPoint de départ de toute maison écologique, l’isolation est le poste de dépense le plus intéressant pour rendre une maison moins énergivore, et donc plus respectueuse de l’environnement. En supprimant les déperditions thermiques, vous gagnerez immédiatement en confort, tout en consommant et polluant moins.

Et pour aller au bout de votre démarche, misez sur des matériaux naturels tels que le chanvre, la laine de mouton oula ouate de cellulose, qui ont le double avantage d’être plus sains pour votre santé, tout en générant moins de pollution lors de leur production.

Attention, entreprendre d’autres travaux dans une maison mal isolée seraitcontre-productif ! Par exemple, changer de chaudière dans un logement aux allures de passoire énergétique reviendrait à surdimensionner votre équipement et à surconsommer pour tenter d’obtenir un confort thermique acceptable…

3. Inspecter les ouvertures

Fenêtres maison Si vos fenêtres ne disposent que d’un simple vitrage ou si elles ne sont plus étanches, il est temps de les changer. De plus, si les dormants existants sont suffisamment sains, vous pourrez les conserver et ne remplacer que la partie battante, pour un chantier bien moins coûteux et salissant.

Attention cependant à la surenchère, un triple vitrage s’avère souvent inutile en rénovation, voire même dans le neuf, et surtout beaucoup plus onéreux… Contentez-vous d’un double vitrage performant, bien plus adapté à nos climats.

D’autres équipements moins coûteux peuvent également vous permettre de rendre votre maison plus écologique. L’ajout de volets isolants permet par exemple de lutter contre les déperditions de chaleur en hiver et de préserver la fraîcheur de votre logement en été. Et si votre terrasse dispose d’une grande baie vitrée, pensez au pare-soleil ou même à la pergola bioclimatique, qui vous permettra de profiter de la luminosité, tout en évitant la surchauffe de votre habitation en période estivale.

4. Optimiser le système de chauffage

En fonction de l’âge de votre chaudière, et si votre maison est bien isolée, il peut être intéressant de renouveler votre équipement. Les chaudières modernes, par exemple à condensation, offrent aujourd’hui un rendement nettement supérieur qui amortit vite l’investissement. Les vieux radiateurs électriques peuvent eux aussi être avantageusement remplacés par des radiateurs plus performants et moins énergivores.

Pensez également aux énergies renouvelables, en optant par exemple pour un poêle à bois, des panneaux solaires ou une pompe à chaleur qui vous permettra de profiter de l’énergie présente naturellement dans l’environnement et de limiter votre consommation d’énergie fossile, et donc vos émissions polluantes.

Enfin, installez des dispositifs permettant de contrôler la température de chaque pièce : robinets thermostatiques, thermostat central… Et pensez aux recommandations de l’Adème quand vous réglerez votre chauffage en ne dépassant pas 19°C dans un salon ou une salle à manger et 17°C dans une chambre (20°C dans la chambre de bébé).

Et si ces températures vous paraissent un peu fraîches, rappelez-vous que chaque degré de plus engendre une hausse de votre consommation de 7 % !

5. Économiser l’électricité

Travaux de rénovation De nombreux dispositifs peu coûteux permettent d’économiser facilement l’électricité et d’améliorer l’aspect écologique de votre habitation.

Pour votre éclairage, remplacer les ampoules halogènes au profit d’ampoules LED vous permettra de réaliser de réelles économies, dès la première année. Plus chères à l’achat, même si les prix ont tendance à baisser avec leur généralisation, elles consomment 6 fois moins qu’une ampoule halogène et durent au moins 5 fois plus longtemps !

Pensez également à raccorder vos appareils électriques sur des multiprises munies d’un bouton ON/OFF afin d’éviter de les laisser en veille constante.

Enfin, lorsque vous renouvellerez vos appareils électroménagers, choisissez-les impérativement en fonction de leur étiquette énergétique pour vous garantir des équipements économes en énergie et peu polluants.

6. Économiser l’eau

Eau de robinetÉvidemment, le « must » pour rendre son habitat plus écologique en matière de consommation d’eau est de le rendre au moins en partie autonome grâce aux énergies renouvelables. L’installation d’un ballon thermostatique ou solaire peut par exemple permettre de produire gratuitement votre eau chaude.

Songez également à équiper votre habitation avec des dispositifs ingénieux et très faciles à installer, comme des réducteurs d’eau sur tous vos robinets, une douchette, un stop-douche ou même pommeau connecté dans votre salle de bain.

N’oubliez pas non plus les économies réalisables au jardin. Les récupérateurs d’eau de pluie, enterrés, aériens ou muraux, vous permettront d’arroser vos plantations sans dépenser une goutte d’eau du robinet !

Les aides financières pour rendre votre maison plus écologique

Audit énergétiques, travaux d’isolation, changement d’équipements de chauffage… Tous ces travaux ont un point commun : ils sont éligibles au crédit d’impôt ! D’autres aides sont également à votre disposition, sous conditions, comme l’éco-prêt à taux zéro, les aides de l’Anah ou encore des aides régionales.

Et gardez à l’esprit que si rendre votre maison écologique demande certes un investissement, ce dernier sera vite rentabilisé par les nouvelles économies d’énergie engendrées !

2018-05-28T14:45:57+00:00 28 mai 2018|Economie d'énergie, Habitat durable, Isolation|

A propos de l'auteur :