Bienvenue dans la planète « bepos », bâtiment à énergie positive

Partagez l'article sur les réseaux

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Vous avez probablement appris de la dernière visite de la ministre du Développement Durable, Ségolène Royale, à un logement parisien à énergie positive. Les habitants de ces nouveaux logements bénéficient d’un cadre de vie très agréable et des factures d’électricité s’élevant à seulement 96 centimes d’euros : preuve de la possibilité de conjuguer efficacité énergétique et qualité de vie des logements.


Immeuble de logement social à énergie positive… par FranceEcologieEnergie

Notre région PACA veut également jouer un rôle primordial sur la transition de modèle énergétique à travers la multiplication de programmes de construction à basse consommation d’énergie ou encore plus ambitieux à énergie positive.

La production d’énergie est réalisable à travers une multitude de dispositifs : panneaux solaires, pompes à chaleur, micro-éoliennes, etc. Regardons de plus près quelques exemples de réalisations dans le sens de l’énergie positive dans notre région PACA : la villa-expo du constructeur PCA Maison à La Farlède (83) et le stade Allianz Arena, de Nice.

A première vue, la villa semble être une construction comme tant d’autres construites avec des matériaux traditionnels locaux (parpaings, laine minérale, etc.). Côté énergétique, une attention particulière a été portée à l’étanchéité et à l’isolation de la construction. Pour son efficacité énergétique, la villa s’est équipée d’une pompe à chaleur air/eau associée à un plancher chauffant et à un ballon thermodynamique. Puis, le toit couvert en panneaux photovoltaïques lui permet d’être une construction à énergie positive et d’atteindre la labellisation « Bepos » par Effinergie.

Un autre exemple à toute autre échelle est constitué par le stade de Nice qui grâce à sa toiture totalement recouverte par des panneaux solaires, produit plus d’énergie que le stade n’en consomme lors de son utilisation. La nature s’occupe du reste : les vents du Var offrent une climatisation naturelle et les nappes phréatiques approvisionnent en eaux au cours de pics de consommation les jours de matchs.

A l’horizon 2015 il sera plus intéressant de produire sa propre énergie plutôt que de la revendre, à cause de la baisse régulière de coûts de production de l’énergie solaire et de la hausse des prix de l’électricité des fournisseurs

Notre région PACA est très bien placée pour la production d’énergie renouvelable en raison de son ensoleillement, 300 jours par an et à son mistral. Puis, elle dispose d’un réseau de professionnels, dont Isolavenir, pour adopter l’énergie positive à petite et grande échelle.

Dans les Bouches-du-Rhône, Meyreuil (Isolavenir y situe son siège) propose un bel exemple de premier quartier à énergie positive. Il s’agit d‘Arteparc : la première zone d’activité tertiaire en France qui répond aux critères de l’énergie positive. Les besoins énergétiques sont couverts à 100% : géothermique, architecture, transports doux, espace de convivialité et aussi un cadre pour la sensibilisation au respect de l’environnement. L’objectif est de rendre une zone d’activité un lieu agréable à vivre. Nous espérons que cet exemple montre la voie pour créer de futurs lieux de travail respectueux de l’homme et de la nature.

Besoin des conseils d’un professionnel pour bien isoler son logement et le rendre moins énergivore? Vous pouvez nous contacter.

Sources :

http://www.regionpaca.fr/developpement-durable/transitions-energetiques/batiment-a-energie-positive.html

http://www.developpement-durable.gouv.fr/Logements-sociaux-a-energie.html

D'autres articles