Un exemple de construction à énergie positive en région PACA

Partagez l'article sur les réseaux

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Suite à notre dernier article sur l’attention portée aux constructions à énergie positive,  aujourd’hui nous allons vous parler d’un bel exemple tout juste dans notre région PACA : le Parc de l’ensoleillé, le premier parc tertiaire à énergie positive.

Ici, le time lapse du chantier :

isol'avenir_time lapse

Le Parc de l’ensoleillé à reçu le 1er prix « Green building solution awards 2014 » dans la catégorie « efficient building » organisée par le portail européen Construction 21 et en partenariat avec les salons Ecobat et Metropolitan solutions.

Un jury international a sélectionné Le Parc de l’ensoleillé pour son intégration avec son environnement immédiat avec une structure en bois, ses performances et la démarche globale de sa réalisation.

Le Parc est une construction à énergie positive ce qui signifie qu’il produit plus d’énergie qu’il n’en consomme. L’ensemble de bureaux a été livré en novembre 2013.

Nous pouvons décrire la construction comme minimaliste et compacte, une structure en bois, une pergola métallique végétalisée,  des bornes pour la recharge de voitures électriques,  3 plateformes différentes dû au terrain en restanque posé sur un socle de béton brut.

Tous les bâtiments présentent un noyau central en bois qui libère de grands plateaux pour répondre aux exigences de fluidité et évolutivité. En revanche le bâtiment 4 présente un noyau en béton pour des contraintes dues aux risques sismiques. Le périmètre est en effet situé en zone 4, où le risque sismique est considéré moyen.

Le toit de chaque bloc est couvert par une charpente métallique où en façade sud sont posés des panneaux photovoltaïques. Seulement le bâtiment 5 n’est pas équipé en panneaux à cause de sa taille réduite, sur le toit terrasse nous y trouvons du coup une éolienne construite par une entreprise locale.

Ses occupants trouvent des espaces verts au rez-de-chaussée, des équipements sélectionnés pour leurs performances énergétiques, pompe à chaleur air/eau, une ventilation double flux, et un éclairage LED par détecteur de présence.

Les façades extérieures sont habillées de tasseaux de bois de 3 cm. L’architecte a choisi du mélèze en façade, une essence de bois qui tend à griser naturellement pour s’intégrer davantage au fil du temps à son environnement.

Chaque mur est fait d’un panneau plein porteur en Epicéa, d’une couche d’isolant en fibre bois, d’une couche de pare-pluie, de contrelattes noires, et de lattes apparentes en Mélèze. Les façades sont également rythmées par des portes et fenêtres, protégées par des volets électriques à lames orientables en aluminium noir.
facade-exterieure  bois-facade

En façade sud, les balcons extérieurs sont revêtus de garde-corps métalliques, ainsi que de poteaux bois. Les poteaux assurent un double travail : certains sont porteurs et se retrouvent alors sur toute la hauteur du bâti ; les autres sont disposés aléatoirement pour imprimer un autre rythme architectural. Chaque poteau est ensuite posé sur un socle de métal, qui le libère du sol, et offre de la légèreté à l’ensemble.

Toutes ses caractéristiques rendent l’ensemble très agréable au niveau architectural.  A propos de cette éco-construction pionnière dans son genre dans notre région PACA, le cabinet d’architecte Tangram, basé à Marseille,

dit: «  Ce procédé constructif garantit non seulement un chantier propre, mais également une architecture esthétique, modulable et écologique ».

Besoin des conseils d’un professionnel pour bien isoler son logement et le rendre moins énergivore? Vous pouvez nous contacter.

Sources :

http://www.batiweb.com/actualites/eco-construction/le-parc-de-lensoleillee-1er-prix-batiment-performant-14-04-2014-24174.html

http://extranet.tangram-architectes.com/projet-bois-parc-lensolleillee-aix-en-provence/

D'autres articles