Infos et conseils pour l’isolation de vos combles

Partagez l'article sur les réseaux

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Qu’ils soient aménageables ou perdus, des combles mal isolés peuvent être la cause de jusqu’à 30% des déperditions d’énergie selon l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie). En effet, la majorité des surfaces d’un comble étant en contact avec l’extérieur, c’est par là que la plus grande partie des pertes d’énergie va se faire. Et c’est d’autant plus vrai en hiver quand la chaleur générée par vos chauffages monte et s’échappe par les combles.

Pour éviter cela, une bonne isolation des combles que ce soit en rénovation ou  neuf est indispensable. Voici quelques conseils pour bien réussir cette isolation et garantir votre investissement.

Choisir la bonne méthode

Il existe différentes méthodes d’isolation pour les combles. Votre choix dépendra tout d’abord de l’usage que vous en avez. L’isolation thermique par l’intérieur est la méthode à privilégier pour les combles perdus. Moins contraignante, elle assure une bonne performance thermique. Cependant dans le cas de combles habitables, une isolation par l’intérieur induira une perte d’espace, et ce même s’il existe désormais des matériaux d’isolation performants et moins épais. Les isolants minces quant à eux ne peuvent assurer seul une isolation performante et ne sont en principe utilisés qu’en complément.

Aussi, pour les combles aménagés, la solution de l’isolation thermique par l’extérieur peut être envisagée. Ces travaux nécessitent alors une dépose du toit et la pose d’un bardage sur la façade.

Choisir le bon isolant

Afin de respecter la Règlementation Thermique 2012 et donc de pouvoir prétendre entre autre au Crédit d’Impôt Développement Durable, il est nécessaire que l’isolant choisi pour l’isolation de vos combles ait une résistance thermique de 8 m².K/W en neuf, de 7 m².K/W en rénovation pour les combles aménageables et de 6 m².K/W en rénovation pour les combles perdus. Il ne faut cependant pas hésiter à choisir une résistance thermique plus élevée. Votre confort intérieur en hiver en sera d’autant plus amélioré, et vous éviterez surtout les surchauffes importantes en été (en plein soleil la température de combles peut facilement dépasser les 50°C). Dans tous les cas, n’hésitez pas à demander l’avis d’un professionnel qui saura vous guider dans votre choix .

Ne pas lésiner sur les équipements

En plus de retenir la chaleur en hiver, l’isolation de vos combles vous permet donc de garder un peu de fraicheur en été. Afin d’apprécier au maximum cet effet de l’isolation et dans le cas où vos combles sont munies d’ouvertures, il ne faut pas lésiner sur le choix de certains équipements.

C’est le cas par exemple pour les fenêtres. Afin de préserver l’isolation acoustique, mieux vaut opter pour du double vitrage. Pour ce qui est de l’isolation thermique, des vitrages à isolation renforcée sont un atout.

Enfin, les fenêtres en toiture sont exposées directement aux rayons du soleil qui peuvent vite faire grimper leur température de surface. Afin de se préserver de ce type de transfert de chaleur en été, vous pouvez investir dans des stores ou des volets extérieurs.

Penser à la ventilation

Une bonne isolation passe par une bonne étanchéité à l’air. Aussi est-il nécessaire de bien aérer les combles. L’isolation peut se faire naturellement par le biais des fenêtres si la structure de vos combles et l’environnement de votre logement vous le permettent. Sinon, il est nécessaire d’installer un système de ventilation, à plusieurs vitesses si possible, de manière à faire rentrer de l’air frais pendant les nuits d’été et de conserver un maximum de fraicheur dans la journée.

Un projet d’isolation de vos combles? Contactez-nous, nous vous accompagnons dans sa réalisation

D'autres articles